Dead Bones Bunny / Bukowski – Les 18 Marches – Moissy Cramayel – 05/10/2018

Dead Bones Bunny / Bukowski – Les 18 Marches – Moissy Cramayel – 05/10/2018

23 octobre 2018 0 Par Huhsh


« Ce matin, un lapin, a tué un chasseur…. »

« Alors, non, le lapin n’avait pas de fusil votre honneur. C’est le chasseur, quand il a vu la tête d’un lapin mort parlant, il a fait un infarctus. Et c’est pas faute d’avoir prévenu que le 5 octobre dernier, “Dead Bones Bunny” assurait la première partie des bûcherons du Val d’Oise, j’ai nommé les “Bukowski“. Et ce aux “18 Marches” à Moissy Cramayel. Du coup, dans un premier temps, on remerciera Darwin pour la sélection naturelle… Pour le reste votre honneur laissez moi vous exposer les faits !

On était donc le vendredi 5 octobre, le soleil gazouillait, les oiseaux brillaient… Ou l’inverse, bref je ne sais plus. On avait prévu avec quelques amis d’aller s’enjailler au “18 Marches“, comme je vous ai expliqué tout à l’heure. Parce que si vous avez jamais vu “Dead Bones Bunny” sur scène, faut vraiment y aller votre honneur. C’est swing dansant, avec du choubadouap dedans, puis aussi des parties plus sourdes, qui secouent les tripes de l’intérieur. Une courte intro pour nous plonger dans leur univers et ils attaquent sur “No Warranty“, calé au compte à rebours près. Je ne saurais pas vous dire à quel moment j’ai moi même vu le lapin pour la première fois, mais faut dire que “Dead Bones Bunny” ça se regarde autant que ça s’écoute. D’ailleurs je leur tire le chapeau vu l’étroitesse de la scène. Non parce que déjà une contrebasse ça prend de la place, mais y adjoindre deux choristes et un lapin décédé c’est pas évident. Mais qu’est ce que c’est bon, même si c’est trop court.

[supsystic-gallery id=8]

En tout cas votre honneur, moi j’ai pas vu de chasseurs. Il y avait bien le contrebassiste qui pointait son instrument sur la foule mais c’est loin d’être comparable.

Après la pause, j’ai pas revu le lapin, faut dire que je suis beaucoup pas ressorti de la salle. Il y avait “Bukowski” qui venait fêter avec nous son nouvel album “Strangers” qui sortait dans toutes les bonnes crèmeries le jour même. Autant vous dire que c’était bien rempli, mais aux “18 Marches“, c’est cosy et intimiste, comme à la maison quoi. On peut dire qu’on a pas eu le temps de s’ennuyer. Entre les classiques et les futurs tubes de cet album, et puis la classe des bonhommes sur scène, ah c’est sûr qu’on peut pas les confondre avec des chasseurs votre honneur. Et là encore, pas de fusil à l’horizon, après je peux concevoir qu’on prenne pour des rafales les notes de basse ou de guitare des frangins “Dotel“, puis celles de “Knäky” sont pas piquées des hannetons non plus, mais quand même, je sais faire la différence entre une double croche et une douille. Et puis le public présent, il était bougrement vivant et il en redemandait en plus.
[supsystic-gallery id=9]

Voilà votre honneur, je vous ai tout dit, je peux y aller ? On est bon ?
Ah juste en partant, j’ai une question pour vous votre honneur. Pour en avoir aussi peur de “Dead Bones Bunny“, seriez pas un peu chasseur ?

Setlist « Dead Bones Bunny » :
No Warranty, Boogle Willy, Carot on Fire, Cowboys From Hell (PANTERA Cover), Bang Bang, My name is Dead Bones Bunny, Get Back to London, Rabbit Legacy, How i met Bunny Bones, She Slays Dragon, The story of Dead Bones Bunny, Duck Tales.

Setlist « Bukowski » : à suivre.

Un énorme merci aux “Dead Bones Bunny”, à “Bukowski”, à HIM Media pour les Accréditations Presse et aux “18 Marches de nous avoir accueilli.
©Photos : Isis Picture Show.
©
Textes: Erwan Meunier