Stellar Dream, néo-psyché pour voyage initiatique !

Stellar Dream, néo-psyché pour voyage initiatique !

25 octobre 2019 0 Par Huhsh

J’ai la sensation d’être la frontière polonaise en 39. En bon chroniqueur qui se respecte, coucher sur le papier qu’un mec débordant de jeunesse et de vitalité est mille fois plus talentueux que ce que j’ai pu voir jusqu’alors, m’amènerait presque à douter de mon intégrité rédactionnel. Mon intégrité physique ne saurait être remise en question pour autant, rassurez-vous.

Et pourtant à l’écoute de ce premier album de Junior Rodriguez, il faut se rendre à l’évidence. De talent, le jeune trentenaire en déborde. On aurait pu s’en douter à la découverte de son parcours musical. De Dick Rivers à Loudblast en passant par Airnadette, ce multi instrumentiste, touche à tout a sorti son « Stellar Dream » le 04 octobre dernier.

Qu’on se le dise, on ne se penche pas sur cet album, non !
On y trébuche dès les premières secondes, pour peu qu’on y soit attentifs. Rock psyché déroulé sur un tapis de marshmallows multicolores qui nous embarque dans un voyage initiatique. Les 8 minutes 40 de Starting From Nowhere sont une porte d’entrée à un trip néo psychédélique humant bon les 70’s. On ne sait pas vraiment à quel moment la magie a opéré mais on se prend à découvrir cet album comme une piste unique et non plus 11 distinctes. De montées en mélopées planantes, à des riffs plus rugueux, c’est toute une palette d’émotions que Junior nous envoie au visage n’hésitant pas à s’aventurer du côté du punk ou de la new-wave avec élégance. On songe à un Portishead, mâtinée de Bowie sur une sauce résolument moderne. Envoûtant Sur les Toits de Montréal, rageur Pissed Off ou presque cinglant Down your Tears, ces chefs-d’œuvres, osons les gros mots, ne sauraient vous laisser insensible.
L’album se conclut sur Heavens Curse, là aussi 8 minutes 40 secondes d’errance au gré des intentions de l’auteur, épilogue d’un voyage entamé presque sans en avoir conscience et dont la fin sonne comme une ode au recommencement ! D’ailleurs c’est un signe, mon lecteur est passé en mode repeat à l’insu de mon plein gré.

Qu’on se le dise, la release party de cet album est prévue pour le 26 novembre prochain à La Boule Noire en compagnie de Nebraska. On ne saurait que trop vous conseiller de réserver vos places dès maintenant.

https://www.digitick.com/d/event/junior-rodriguez-release-party-paris/la-boule-noire/6287499?fbclid=IwAR0EuFuJKT1-oLJuYnRCa6J4R3Lj2nMD1oHj1u6APD6GH5Hfdcx8fxwqpbQ