NZGL – “Tales From The Pale Moon” [Chronique]

NZGL – “Tales From The Pale Moon” [Chronique]

9 juillet 2019 0 Par Tony Reaper

Ceci sera MA Dernière Chronique officielle en tant que membre de WARM TV, je suis Tony Reaper (Tony pour les intimes), et comment finir un périple de 5 ans dans le milieu média qu’avec un EP court mais intense que nous propose ici le groupe NZGL (prononçer Nazgül, comme les personnages issu du LOTR de SIR TOLKIEN lui-même).

Déjà petite présentation du combo qu’est NZGL, issu de la tête, du cerveau aussi bien constructif, sombre que rigoureux de Gaël LIGER, officier “tyrannique” guitariste du groupe ABSENT SKIES, et pour ce Premier EP, il s’est entouré d’un beau linge, car ils sont concrètement 3 à avoir mis les mains dans le cambouis pour donner naissance à cet EP 3 Titres (seulement) de Qualité !
Tout d’abord, avec Maxime CUILLERAT, son compère de ABSENT SKIES et qui officie également dans DATURHA au chant, et de Pierre DANEL pour ce qui concerne la Batterie, mais aussi les aspects mixing, enregistrements, arrangements, mastering et tutti cuanti !

MAIS cessons le blabla intempestif, rentrons directement dans le sujet, car il faut le dire cet EP “Tales From The Pale Moon“, bah c’est du rentre-dedans comme on les aime bon sang ! Petite particularité, comme je l’ai dit plus haut, c’est un EP 3 titres, mais chaque chanson représente 1 “tale” (ou “conte” en anglais) et chacune possède son ambiance, son atmosphère, son entité, voire son identité musicale si je puis me permettre !
Le disque s’ouvre sur “Chapter 1 : The Pale Witch“, piste ô combien pesante, mystérieuse, la batterie aussi pétaradante qu’un balais Nimbus 3000, sauf qu’ici la “Pale Witch” (Sorcière Pale) te bouffe ton Hermione Granger comme toi, tu mangerais un tacos 3 viandes avec supplément cheddar et sauce fromagère, avec appétit, délice et envie !
On sent bien quand même dans un sens, le côté “Prudent” de la piste, car elle sert à installer l’auditeur, le fan de musique extrême dans un sentiment de “découverte” par rapport à ce que le groupe souhaite proposer, et il faut le dire c’est un effet assez garanti et bien trouvé, car même si la piste est rapide, on arrive très bien à l’assimiler à la première écoute, elle passe toute seule, en gros, pari réussi !

Enchaînons avec la 2ème piste qu’est “Dormant Voracity“, le moins que l’on puisse dire c’est que le nom correspond au produit, il n’y a pas erreur sur la marchandise m’sieurs-dames ! 3 minutes de gros sons, la lourdeur, le groove, ça donne envie de mosher sévère dans la fosse, ceci est une piste TAILLÉE pour le Live, je l’affirme haut et fort ! En plus de la batterie déchaînée, on peut noter les notes de basse bien appuyées ainsi que la guitare qui donne un aspect “chaotique”, de violence maîtrisée, et en ajoutant ce guttu’ sauvage, agressif comme on aime, ça vous donne une piste qui est “Celle à écouter de manière intense et répétée” !

Bon j’avoue que j’ai écouté des EP, Albums plus longs que “Tales From The Pale Moon“, mais il faut avouer que c’est diaboliquement efficace. Pour clôturer ce trio de chansons, “Chapter III : The Last Gate To Dusk” est une invitation au côté sombre de la nuit, aux créatures nocturnes, à cette Lune pâle mais ô combien traître qui, silencieuse dans son coin, attends le sommeil de son “double” solaire pour sévir et faire descendre son caractère glaçant sur nos contrées.
Cette chanson comporte tout ce qu’on peut retrouver dans les précédents titres, du Doom lenteur, lourd, qui installe ce marasme nocturne qu’est la tombée de la nuit et l’invitation aux ténèbres. Puis aussi, à noter que vocalement, on prends quelques petits “Pig” par-ci, par-là, histoire de donner un côté sauvage à la mélodie, ça vous donne une clôture d’EP bien calculée, construite et qui appelle à une suite pour sûr !

En conclusion, ce “Tales From The Pale Moon” est un Excellent premier exercice, voluptueux, sombre, oppressant, angoissant, mais d’une débauche d’énergie incroyable ! On sent la patte, la main mise de Gaël LIGER sur cet opus, en chef d’orchestre malicieux, qui a su s’entourer savamment de personnes, de camarades talentueux pour donner à cet EP une dimension détonante ! J’attends réellement une suite (2e EP ou Album au choix) car cela m’a ouvert l’Appétit, et j’en redemande encore et encore !
Néanmoins, cela sera en tant que fan et non plus en tant que média, c’est pour découvrir et faire découvrir CE genre de groupes, que je m’étais lancé dans l’aventure “médiatique” et maintenant que la majorité ont compris le schéma, les règles, le fonctionnement, je suis content d’avoir pu contribuer à avoir donner de la visibilité à ces groupes, et n’oubliez pas, même si je ne suis plus là, WARM est, et sera TOUJOURS là, car nous défendons les groupes, les fans, le public, ainsi que TOUTES les personnes qui font que cette communauté grossisse et s’enrichisse (humainement et financièrement) au jour le jour. Rome ne s’est pas faites en 1 jour, mais pour ma part, j’espère que j’ai réussi à contribuer à pouvoir donner confiance à certains d’entre vous, au travers mes interviews, chroniques vidéos et/ou écrites, analyses, commentaires, news.
Encore merci à vous tous, que vive le Metal, que vive WARM et à tout bientôt vers d’autres horizons !

NZGL – Tales From The Pale Moon
Sortie : 8 JUIN 2019
© MusikO_Eye Records – 2019

NOTE : 4.5/5
Chansons notables : Tout l’EP

© WARM TV – JUILLET 2019