SAMA’ROCK 2019 : Un Festival “Folklo” comme on les aime ! [FULL REPORT]

SAMA’ROCK 2019 : Un Festival “Folklo” comme on les aime ! [FULL REPORT]

24 juin 2019 0 Par Tony Reaper

Pour être franc et honnête avec vous, chers amis, j’ai découvert le SAMA’ROCK via un petit flyer distribué lors de l’édition 2019 du CERNUNNOS PAGAN FESTIVAL en février dernier, comme quoi, le flying ça reste un bon moyen de communication.
Évidemment, j’ai eu l’oeil attiré par ce nom, ma curiosité fut titiller par cette envie de savoir, de connaître, car se déroulant dans le Parc Naturel et Archéologique de SAMARA (à 10/15km à l’Ouest d’Amiens), ça promettait une jolie découverte naturelle et culturelle en perspective !

Donc nous débarquâmes à 3 dans l’Histoire, Pauline, Adeline (Photographe de WARM) et moi-même, le samedi 8 Juin en début d’après-midi, car oui, on se permets de rappeler que la tenue de l’événement a été précaire, limite annulé au dernier moment à cause de cet Enfoiré de Miguel, tu sais le prénom que la Météo et les médias ont donné à cette tempête de merde ! Bah oui, il a failli faire des siennes, et a failli gâcher la venue et l’enthousiasme de milliers de festivals venus pour cette Première !

De ce fait, après une looooooooooooooongue attente pour pénétrer sur le bivouac, d’ailleurs, je vais me permettre de dire une chose : Est-il NORMAL que des agents de sécurité se permettent de fouiller les affaires personnelles des gens ? Ne serait-ce pas du dépassement de fonction ? Car SEULS les agents de Police, Gendarmerie et de Douane sont assermentés pour se permettre à une fouille de contrôle approfondie de cette manière !
Evidemment, mes chers camarades, j’ai demandé à l’agent de sécu qui a m’a palpé, qui a fouillé mon sac, mon duvet, mon sac à dos, même ma toile de tente bordel, tu m’étonnes que ça ait mis 3h pour rentrer !!! Donc je lui demande pourquoi une telle rigueur dans la fouille, il me sort “Arrêté Préfectoral blablabla“, document que j’ai demandé et que je ne verrai JAMAIS d’ailleurs, et pourtant j’ai demandé la venue de son supérieur car ce dernier avait le papier, mais comme il n’est jamais venu, je ne connaîtrai pas cette personne !

Mais passons ! Après récupération du bracelet camping (alors oui, ça c’était comique aussi, car 1 réservation équivalait à 4 personnes, euh on m’explique ? C’était pas mieux de faire 1 résa = 1 personne ? Cela aurait été sympa de le préciser, sauf qu’on a jamais eu l’information sur le site, Page Facebook du Festival etc. bref la Communication c’est pas votre point fort pour le coup les amis, car nombre de questions n’ont pas trouvé de réponses sur les derniers post d’avant événement, passons !), nous retrouvons nos compagnons de cellule.. euh de bivouac, car faut bien le dire, l’endroit est superbe, très belle découverte, mais par contre.. Interdire l’alcool dans un Festival, d’accord, mais sur un camping ? SÉRIEUSEMENT ?!
Donc ce sera la PREMIÈRE FOIS de ma vie, que j’irai me coucher dans un Festival en étant SOBRE, oui oui vous avez bien compris, sobre, S-O-B-R-E !
Et bah ma foi, la nuit fut calme et reposante, donc ça a fait du bien, bon si le chien de sécurité n’avait pas aboyé dès 8h du matin, le réveil aurait été un peu moins pénible, oui je râle, d’accord nous avons été accrédité, mais je pense aussi à la place des festivaliers qui ont payé leur billets (la résa Bivouac était gratuite) c’est la moindre des choses, puis se faire empresser à 10h30 d’évacuer le camp (que ce soit là ou bien quand il fallait quitter le site du festival) en mode “ratissage”, c’est un peu “too much”, d’accord il faut respecter les consignes de sécurité, je suis d’accord, mais bon, on était pas vêtus de gilets jaunes, car je me serai cru à un samedi sur les Champs Elysées, les grenades et les LBD en moins, heureusement que ce n’était pas le cas d’ailleurs ! Et dernier point “râlerie”/négatif, interdire les cornes à boire sur le site du Festival, pour un Festival SENSÉ être dans la thématique “Pagan-Folk” et autoriser la vente via les stands dédiés, c’est un peu contradictoire non ? Il n’y a pas un léger souci quelque part ? Sans parler de certains commerçants, tenants de stands qui vous dévisagent comme si tu étais une sorte de pestiféré, on va dire que certains devraient revoir leurs vocations, métiers !
Dernier point “noir” durant les concerts, SURTOUT le samedi (car le Dimanche ça a été nickel sur ce côté-là), MERCI de dire aux agents de sécurité qui ont oeuvré au crash barrière de ne pas CLAQUER (j’insiste sur le terme) les gens qui ont slammé au sol, c’est dangereux, stupide et ça aurait pu vite se retourner contre vous, chers organisateurs !

BREF arrêtons les râleries et points négatifs, car fort heureusement, il y a eu pas mal de points positifs, comme le Site du Bivouac (l’Arboretum) et le site du Festival (l’Oppidum, où était situé un ancien camp romain à l’époque de la Gaule de Jules César, ou Julius Caesar de sa dénomination latine) qui sont des endroits superbes à visiter, sans nulle doute.
J’aimerai m’attarder sur les Bénévoles, car un Festival sans Bénévoles n’est pas possible, et ces derniers ont été au TOP ! Souriants, accueillants, enjoués, de bonne humeur, une expérience Humaine délicieuse à n’en pas douter, et cette Bonne Humeur n’a pas été entaché par les conditions météorologiques assez capricieuses (surtout le Samedi et le dimanche milieu d’après-midi) donc gros point pour eux !
Après niveau nourriture, restauration, il y a du “Pour et du Contre”, autant tout ce qui est bibine, boisson, hydromel, hypocrasse, bière artisanale, honnêtement au top, par contre, il faut avouer que l’éclectisme gustatif et frugal n’était pas forcément au rendez-vous, surtout pour nos amis végétariens et vegan, donc petit point à améliorer pour une future édition.
Et évidemment, en dernier point, le côté Musical, qui lui a sacrément été positif, et on vous fait un résumé rapide de tous les artistes dans leur ordre d’apparition de suite !

LUC ARBOGAST

LUC ARBOGAST @ SAMA’ROCK / Adeline L. Janovicz – WARM TV ©

Alors que dire de notre cher ami Luc ARBOGAST, connu et popularisé via l’émission télévisuelle THE VOICE (TF1) au Printemps 2013. S’ensuit des albums comme Odysseus” (2013/2014), Oreflam” (2015) ou encore Metamorphosis” (2016), il a choisi de déposer ses valises, son bouzouki irlandais sur la Plaine du SAMARA pour nous interpréter de haute volée ses chansons assez envoûtantes, d’un univers médiéval dont il maîtrise le sujet et dont il exploite les sonorités avec sa voix de contreténor. Néanmoins, ce concert a été long à se mettre en route (à cause de la Tempête Miguel qui a ravagé une bonne partie de la scène la veille) et qui a repoussé ce concert (initialement prévu le samedi à 15h30) à 18h, donc l’attente et la patience des festivaliers avaient été mises à rude épreuve entre l’ouverture, les fouilles et le chemin jusqu’à l’Oppidum. Malgré tout, le show fut carré, un poil court à mon goût, malgré par des soucis techniques sonores récurrents venant jaillir par-ci par-là le showcase de Luc ARBOGAST, mais néanmoins, c’est là qu’intervint celui qui restera LE Héros de cette Première journée, j’ai nommé : JEAN-PHI ou #JeanFi pour les intimes ! Son nom sera même scandé à moultes reprises par la foule, et même ovationné à la fin du spectacle, bref le stress était retombé, la bonne humeur s’était installée, le SAMA’ROCK avait ENFIN commencé !

GARMARNA

GARMARNA @ SAMA’ROCK / Adeline L. Janovicz – WARM TV ©

Garmarna, le coup de cœur ultime de ces deux jours. C’est un groupe folk suédois qui ne se produit que très peu en France, ce nom se traduit en français par « Les Chiens de l’enfer ». Emma Hardelin et toute sa bande ont produit une prestation simple sans fausse note aucune. Garmarna fait parti de ces groupes qui n’en font jamais trop, les instruments sont toujours justes et leur live en devient féerique presque hypnotisant. D’ailleurs ces instruments sont incroyables, je n’avais jamais vu quelqu’un jouer de façon aussi énergique de la « vielle à roue », cet instrument à cordes qui s’active avec une manivelle qui donne une énergie encore plus forte.

Les paroles de ce groupe tiennent leur influence de l’époque médiévale ainsi que du bestiaire fantastique. Ils ont d’ailleurs été accueillis comme il se doit avec des encouragements et des applaudissements puissants.

SKÁLD

SKÁLD @ SAMA’ROCK / Adeline L. Janovicz – WARM TV ©

Peu de temps avant leur date au HELLFEST, SKÁLD venait fouler la Vallée du SAMA’ROCK ! Un show avec des lumières tamisées et une foule en délire !
SKÁLD, c’est le groupe qu’on ne présente même plus tant leur popularité grandit à vue d’œil. Ces français qui chantent en vieux norrois n’ont qu’un album en poche et tant de gros festivals en perspective (Hellfest, Wacken !) . On comprend rapidement pourquoi, sur scène ils sont souriants, confiants et leur CD nommé Le chant des Vikings est sublime. Pour avoir fait leur premier concert à la Cigale, on sent du changement et une aisance de la part de Justine ainsi que du groupe entier. Leur concert dure plus longtemps et est plus animé. Les trois chanteurs mélodiques sont plus concentrés et n’hésitent plus à être eux-mêmes. Les sourires sont plus prononcés et on sent qu’ils prennent un vrai plaisir à être entendus. Une reprise de Bjork est même ajoutée à la setlist, et est l’une des meilleures entendues depuis très longtemps collant à leur univers et remixée à leur sauce, une sauce du Nord.

Les arrangements musicaux et la féerie ont réussi à plonger les festivaliers dans leur univers. Un gros bravo !

ARKONA

ARE YOU READY ? RAISE YOUR HANDS !

Arkona, on croit qu’on connait et pourtant on est toujours bluffés. Ce groupe russe, c’est un poing dans la tronche en live. Une batterie vrombissante, une voix à couper le souffle et une énergie débordante de la part de tous les musiciens. Masha, la chanteuse arrive vêtue d’une peau de bête, d’un tambour et de sa voix si agressive et pourtant si maitrisée. Les instruments rajoutent encore plus de magnificence, la flute traditionnelle, la cornemuse permettent de pénétrer dans le monde si sombre de ce groupe, les chansons phares sont bien entendu V Pogonie za beloj ten yu ou Yarilo. Les pogos sont présents, les danseurs sont dans leur éléments, certaines lunettes se cassent et des bleus sont visibles le lendemain.

Bref, Arkona c’était LE Concert à ne pas louper ! Néanmoins, petite note négative, POURQUOI tirer un Feu d’Artifice durant leur set ? D’ailleurs, bon nombre de festivaliers n’ont eu cure de ce spectacle pyrotechnique, à part les badauds aimant “la belle bleue ou la belle rouge”, car l’immense majorité du public, de la fosse était hypnotisée par les mélodies russes !

BOISSON DIVINE

BOISSON DIVINE @ SAMA’ROCK / Adeline L. Janovicz – WARM TV ©

BOISSON DIVINE, ou les Gascons Furieux qui avaient la Lourde Tâche d’ouvrir la Journée du Dimanche pour ce SAMA’ROCK ! Et de quelle manière, ils ont ouvert ! Du Fun, du rythme, de l’entrain (même s’ils ont fait 900km en Peugeot PARTNER), ils ont déferlé la plaine, ils ont renversés la Fosse, et conquis un public plus “familial” en ce Dimanche 9 Juin, car oui, il y avait de tous les âges, des métalleux, des papas, des grands-parents, des petits enfants, et ça mes amis, c’est une prouesse en soi ! Réussir à captiver, à capter l’attention d’une foule multi-générationnelle, ça prouve que le Talent, le Travail, et l’Intention étaient verts au niveau des voyants ! Avec ce superbe petit circle pit qui sentait bon la boisson et la bonne humeur !
Une hâte de les revoir prochainement sur scène, car ce groupe de Rock Folk Festif tout droit venu du Gers, n’en a pas fini de faire parler, et ne vous y trompez pas avec un album en approche pour cette fin d’année, on va bien compter les revoir, et comme ils diraient : “Mercés a tots !” ! Adishatz !

THE HU

THE HU @ SAMA’ROCK / Adeline L. Janovicz – WARM TV ©

Et voici LA Surprise, LE Groupe que la Majorité des Festivaliers attendaient de pieds fermes, les Cavaliers Mongols de THE HU ! Il faut dire que ce groupe est un “nouveau venu” sur une Scène Metal Folk mongol qui a commencé à bien se faire connaître avec NINE TREASURES, EGO FALL ou encore les Illustres TENGGER CAVALRY, mais avec THE HU, on aborde plutôt le côté “Hunnu Rock“, mélange de mélodies traditionnelles mongoles avec une saupoudrée de Heavy Metal. L’origine du nom “The Hu” vient du mot mongol “Hu” qui signifie “Humain” mais bon, on préfèrera dire “The Hu” ou “The Huuuuuuuuuu” comme le dirait si bien Tony !
Et c’est “tambours battants” que le groupe embarque un public foutrement nombreux, acquis à sa cause, pour permettre à nos esprits de chevaucher avec eux les steppes westerniennes de Mongolie ! Avec les fameuses chansons “Yuve Yuve Yu” , “Wolf Totem” ou encore la récente “Shoog Shoog” (sortie en Lyric Video récemment sur leur chaîne Youtube), le Public fut communicant à souhaits, un peu trop des fois (surtout les cris de loups venant de quelques adorateurs de la foule) mais qui donnait un esprit de Partage réciproque entre le groupe et la fosse ! Après le SAMA’ROCK, ils enchaînaient d’ailleurs le 19 Juin dernier au Nouveau Casino de Paris qui était évidemment SOLD-OUT pour l’occasion, mais nous espérons les revoir tout bientôt, car avec la sortie de leur 1er album “Gereg” (prévu pour le 13 Septembre prochain via Eleven Seven Music), il est fort à parier qu’après le SAMA’ROCK, le ROCK AM RING, le ROCK IM PARK, le DOWNLOAD FESTIVAL, le GRASPOP le weekend qui vient de passer, les Eurockéennes de BELFORT le 4 Juillet prochain et une tournée aux USA à partir d’Octobre (avec une participation à l’AFTERSHOCK FESTIVAL à SACRAMENTO, Californie), je suis sûr et persuadé que les Cavaliers Loups de THE HU viendront foulée une autre plaine.. celle de CLISSON !

ELUVEITIE

ELUVEITIE @ SAMA’ROCK / Adeline L. Janovicz – WARM TV ©

Et voici la Clôture, la Tête d’Affiche, LE Main Eventer du Festival : ELUVEITIE !
Si vous avez suivi le groupe ces dernières années, vous n’êtes pas sans savoir que ça fait maintenant un peu moins de 3 ans que le groupe suisse a changé profondément son line-up, avec l’arrivée de 5 nouvelles personnes dans le groupe dont celle de Fabienne ERNI, chanteuse Clean et joueuse d’harpe celtique !
Il faut dire que Chrigel GLANZMANN sait comment diriger, tel un chef de meute insatiable, qui dès le départ harangue la foule sur “Ategnatos“, puis qui n’aura pas trop besoin de continuer car la foule reprendra en coeur le fameux “Appel des Montagnes” sur “Call Of The Mountains“, s’ensuivra des titres récents comme “Deathwalker“, “Worship” ou encore “The Slumber“, chansons issues du dernier album sorti en Avril dernier via Nuclear Blast !
Une première partie de concert quasiment dévoué à ce dernier opus d’ailleurs, hormis “Call Of Mountains” évidemment.
Puis on attaque les pistes un peu plus âgées comme “Artio“, “A Rose For Epona” ou encore “Havoc” et “Helvetios“, la foule sera impassible, restera fidèle au groupe malgré une averse assez dense durant une bonne dizaine de minutes qui donnera un côté “Nature”, un côté “Épique” à ce concert !
Le groupe terminera sur la célèbre “Inis Mona” pour saluer une dernière fois les fans et personnes venues assister au show, et prendra même le temps après concert, de papoter, dédicacer, prendre des photos avec les fans, franchement très bonne attitude et ambiance ! Car il faut l’avouer, la “relève” des membres passés est très bien assuré, Fabienne ERNI remplace à merveille Anna MURPHY, et n’a pas à rougir car le Talent, le Charme est bien présent !
Ce sont sur ces notes qu’il faudra se quitter, tout penaud, le temps de prendre une bière, de rire avec les copains une dernière fois, de se faire la bise, et de quitter la Plaine de l’Oppidum pour partir du SAMA’ROCK, une Première édition qui avait assez mal débuté, mais qui avec toutes les composantes a réussi à remettre les sourires et la joie à tous !
Comme le dirait un certain chef de Légion Romaine :

“VENI, VIDI, VICI! OH YEAAAAAH !” – Julius HETFIELDUS

REPORT ÉCRIT : Pauline UZAN & Anthony SALOMON – WARM TV ©
REPORT PHOTOS : Adeline L. JANOVICZ – WARM TV ©
PHOTOS ARKONA : TIGROO – PHOTO ©
/ SITE INTERNETICI

REMERCIEMENTS : L’Organisation du SAMA’ROCK, la Direction du Parc Naturel et Archéologique de SAMARA, les groupes, les Bénévoles, la Croix Rouge Française, les Agents de Sécurité (malgré un peu de zèle, sans rancune) et bien évidemment, VOUS, les Festivaliers !

© WARM TV – JUIN 2019

NOTE :
Pour ce qui concerne les Photographies, MERCI d’envoyer un Message aux Photographes concernés, OU de nous contacter par Message Privé sur notre Page Facebook, que ce soit dans un cadre d’utilisation Personnelle, Communicative ET/OU Commerciale, merci de nous créditer, ainsi que le/la Photographe en question, merci !