ENTREZ DANS LA IONO(SPHERES) [CHRONIQUE]

ENTREZ DANS LA IONO(SPHERES) [CHRONIQUE]

10 mai 2019 0 Par Tony Reaper

JOURNAL DE BORD du Capitaine Tony REAPER – 10 Mai 2019
Heure : 16h27 et 21 secondes
Localisation : Vaisseau Amiral SPHERES – Quelquepart entre Andromède et la Ceinture d’Orion.

Avouez que ce titre de Chronique est plutôt bien choisi n’est-il pas ? J’acquiesce moi-même, une certaine malice et un contentement certain pour ce petit jeu de mots, qui ne m’a pas été difficile de trouver, et qui résume bien mon avis sur cet Album 8 titres. Avec des pistes assez différentes les unes des autres, mais qui présentent parfaitement ce qu’est SPHERES pour une partie du public qui ne les connaîtrait point encore.

Laissez-moi vous faire un topo rapido sur SPHERES !
Groupe de Metal Progressif (ou PROG‘ pour les gens aimant les abréviations et autres raccourcis de langage) franco-néerlandais (car leur batteur Tommi P nous vient tout droit du Pays des vélos, tulipes, “coffee shop” et autres quartiers rouges que certains Français adulent tant) ancré en Mai 2018, fondé par Jonathan LINKO (ou StaLino pour les intimes), ce quatuor a pour Univers, et ambition de nous faire groover à travers une Dimension Spatio-Galactique du plus bel acabit, avec comme “influences” des groupes “débutants” comme TOOL, GOJIRA ou encore OPETH, groupes qui perceront tôt ou tard, nous leur souhaitons BONNE CHANCE !
(Douce ironie quand tu nous tiens évidemment)

C’est donc avec “IONO”, premier effort de ces 4 personnes, que le groupe nous invite dans leur navette musicale. Et il faut l’avouer, en dépit de quelques turbulences, pluie de météorites et autres attaques de pirates de l’Espace (couchez Albator !), ce Premier Opus est un assez franc succès !

Il est d’ailleurs assez étonnement parlant que la piste d’ouverture soit THE CIMMERIAN GHOST avec ses orientations orientales, ses petites envolées guitaristiques type Stoner, des vocalises mi-clean, mi-growl, mi-tigées pour être honnête, j’ai largement préféré le côté “Chant Clean” de cette piste, les goûts et les couleurs messieurs-dames !

“THE CIMMERIAN GHOST” – SPHERES

MARS, quant à elle, est beaucoup plus courte que sa prédécesseure (3min35 contre 6min41) mais qu’est-ce qu’elle est EFFICACE ! La Rythmique, tantôt groove, tantôt mélodique, la voix tantôt scream saturé (comme quoi les voix ne sont pas forcément irritantes..)
Ce titre est beaucoup plus élaboré que la Piste d’ouverture, même si je comprends que la 1e Track permets de mettre en place leur Univers, identité musicale et sensorielle, c’est avec Joie que cette Piste m’a littéralement planté dans l’écoute de cet opus.

Je pourrais vous parler aussi de la “Balade Vénère” TELEVISION NATION ou encore BREAK LOOSE, mais ce serait vous SPOILER l’album, et moi, MA Mission c’est que VOUS, oui VOUS, Communauté Metal Adorée, ailliez l’écouter car c’est beau un Monde qui écoute et qui partage !

J’ai décidé de m’attarder un peu plus sur la chanson STELLAR, 5e piste (sur 8) de ce premier disque collectif de SPHERES. On oublie les Sonorités orientales, et là, on entre réellement dans le côté Progressif, limite Stoner spatial, avec cette ouverture digne d’un Croiseur Impérial venu mitrailler vos tympans avec ses canons et autres Tie Fighter (dans le bon sens, je précise), il faut souligner ici les changements de rythmes, tantôt soutenus, tantôt calmes, les BPM sont fluctuants Seigneur Vador ! Il me faut vous dire que le Seuil Critique de l’Extase est limite, tellement cette piste s’écoute maintes et maintes fois sans lassitude, l’Hyper-Vitesse ? Je connais pas, je n’aime que les Voyages en périphérie de Coruscant (oui et alors ? C’est déjà mieux que Tatooine non ?), puis ce solooooo, ohlalalalalala ! Quelle Jouissance, quel Lyrisme, quelle MAÎTRISE, oui je dis Maîtrise, qu’est-ce qu’il y a ? Non on ne m’a pas corrompu avec des Crédits Républicains ! Allez l’écouter, surtout le “Bridge” de 3min57 à 4min25 que vous passerez, re-passerez et re-re-passerez en boucle, tellement c’est entraînant ! Piste Clé de cet Album pour moi, sans aucun doute !

“STELLAR” – SPHERES

Après cette “Branlée Mélodique”, on enchaîne sur la “Heavy” et mélancolique SILK ROAD (ou “Route de la Soie”, de rien pour la traduction, c’est avec plaisir !) qui nous fait replonger de forte belle manière dans ce Voyage qu’est “Iono”, comme si la Vie n’était qu’un Périple, comme si c’est Album n’était qu’un simple Transit vers Ailleurs.
En parlant d’ailleurs, je tiens à préciser aussi le très bon jeu/son de Basse sur cet Album, qui s’adéquate et qui ne disparaît pas, englouti par les guitares/batterie comme la plupart du temps, je me devais de le souligner, car c’est un élément important du “groove” de cet album, je le souligne !

Je passe VOLONTAIREMENT sur l’Astrale piste THE THING (vous irez l’écouter vous-même non mais !) pour conclure ce Périple musical avec SOUND CITY !

Alors honnêtement, j’aurai préféré voir THE THING en conclusion, mais en ré-écoutant la chanson, je me suis dit intérieurement : “Tony.. Tu dis de la merde !”, j’aime beaucoup ce petit côté “Space Opera”, ce choeur Lyrique se mêlant aux vocalises “écrasées”, un peu à la “Dimmu” (ouais j’ai osé le dire), mais je parle ici d’un point de vue “Rendu Orchestral”, de la manière dont la piste rends dans le “Résultat Global”, et faut dire que cette piste, en fin de compte, EXPLOSE tel un Big Bang mélodique, comme si la Supernova progressive s’éteignait après avoir flamboyé de milles feux durant plus de 40 minutes de Mélodie progressive, riches et voluptueuses à souhaits.

‘SOUND CITY” – SPHERES

Après avoir navigué à travers les Constellations musicales de ce Primo Opus, mon “Enterprise” a finalement conclu son journal de bord. Ce premier album IONO est une Révélation, je dirais même une Réelle Surprise, une Navette qui vous fera virevolter dans les méandres parfois compliquées et incompris du Metal Progressif. Quoiqu’il en soit, j’ai aimé le Voyage, j’ai aimé l’Expédition ! Et s’il y a un départ dans un futur prochain, je remonterai à bord de la “Navette” de SPHERES avec comme ambition de découvrir une autre Galaxie aussi intéressante que celle d’IONO.

JOURNAL DE BORD du Capitaine Tony REAPER – 10 Mai 2019
HEURE : 17H43 et 23 secondes
LOCALISATION : Planète TERRE – Région Europe Nord-Occidentale
FIN DE TRANSMISSION.

“IONO” – SPHERES
Sortie : 10.05.2019

© SPHERES – MAI 2019

DISTRIBUTION : SEASON OF MIST

NOTE : 4/5
CHANSONS NOTABLES :

MARS / STELLAR / SILK ROAD & SOUND CITY

REMERCIEMENTS : ELLIE PROMOTION & SPHERES

© WARM TV – MAI 2019