“The Void Within” – BEYOND OUR SIGHT (EP) [CHRONIQUE]

“The Void Within” – BEYOND OUR SIGHT (EP) [CHRONIQUE]

22 mars 2019 0 Par Tony Reaper

Ce qui est cool et attrayant avec ce milieu, c’est qu’on découvre quasiment des groupes toutes les semaines, alors évidemment je n’encourage ABSOLUMENT PAS la sur-consommation musicale, car les Musiciens sont des Êtres Humains avant tout, et l’effet “Zapping” dans la Musique, c’est assez vexant comme manière de “consommer”, d’écouter ce que les groupes, artistes ont à nous proposer, à nous dire.

Alors je vais prendre le temps de vous faire découvrir le groupe BEYOND OUR SIGHT, groupe Belge originaire de GHENT (ou de GAND), dans les Flandres, ce combo a pris son envol lorsque des membres de POSEYDON et THE BREATHING REFLEX se sont alliés pour démarrer un nouveau Projet Musical.
Avec au départ, 2 “Voix”, celles de François LENDERT et de Michael VAN WEMMEL, qui allie Maîtrise et Puissance Vocale, Mélodie et Agressivité, bref tout ce qu’on aime en général dans le Milieu Metal, ajouté à cela, les guitares vrombissantes de Michiel GELEYN et Frederic SANTENS, accompagnés par le duo Bass/Batterie que sont respectivement Pieter-Jan VAN DAELE et Mattias VON ROMPAEY, vous obtiendrez un groupe explosif et remuant dans tous les sens, tellement que ce 1er Opus arrive parmi nous, pauvres mortels, DEMAIN (23 Mars) dans nos oreilles.

 

 

Ce 1er EP “The Void Within”, parlons-en justement ! En ouvrant MINDLESS IMPULSES, on revient un peu dans une sonorité Metalcore à la KILLSWITCH ENGAGE, mais juste les 15-20 premières secondes, juste ce qu’il faut de temps pour un Growl de QUALITÉ émerge de la bande sonore ! Je n’ai pas grand chose à dire sur cette piste, juste que c’est une des meilleures chansons de ce Disque, taillée pour le Live, alternant breakdown puissants mais courts, à des couplets plus intenses et poutrants, un alliage assez classique mais qui fait toujours plaisir à attendre.

WASTELAND n’est pas commune car elle vient totalement contrebalancée avec la rythmique intense de la piste précédente, ce qui ne me choque pas vraiment, avec le recul, il est vrai que le groupe a 7 chansons (6+1 Bonus Track) pour convaincre. Ce qui est intéressant, c’est qu’elle sonne assez TRIVIUMxMACHINEHEAD, aussi bien dans son départ que dans son ensemble, il y a une sonorité intéressante, des fûts lourds, des appels au combat, au Rassemblement, pour ensuite sortir un riff distordu, pour lancer une Charge musicale assez lourde, peut-être un peu trop, car ça ralentit un poil pour ma part, ce qui me fait perdre à un moment (juste avant le 1er Refrain) mais en soi, la Piste est globalement bien construite, amenée, agréable, donc je continue mon voyage sonore.

WHITENOISE est, pour moi, la piste que j’apprécie le moins, je trouve qu’elle manque de pêche, je trouve que les voix sont au-dessus des instruments, ce qui donne l’impression d’une musicalité un peu “écrasée”, peut-être pour cela que c’est la chanson la moins longue de l’album, soit 3min20 d’intensité, pour offrir un autre visage en 2e Partie d’Opus, je ne m’y attarderai, cette chanson est sympa, mais sans plus, une chanson “Mouaaaais ça passe !”

Passons à THE VOID WITHIN, chanson éponyme de cet EP.. Je vais vous la faire brève, cette chanson condense mon avis global sur ce contenu musical ! C’est puissant, enivrant, bref agréable à écouter, il faut aussi saluer le travail de mixing et mastering perpétré par Gérald JANS de NOISE FACTORY STUDIO, studio d’enregistrement, mix et mastering situé dans la Banlieue Namuroise (NAMUR si tu préfères en Wallonie), je trouve quelques petites inégalités sonores dans le rendu final, mais c’est vraiment minime, SINON je ne serai pas en train de chroniquer cet EP, en général quand je n’aime pas, je ne chronique pas, quelque soit le “Style de Metal” je tiens à le préciser. Pour revenir à THE VOID WITHIN, j’apprécie beaucoup le côté Guitare qui joue le rôle de “Leader Instrumental” sur la 2e moitié du Morceau, ce qui lui apporte un côté Mélodique non-négligeable, histoire que nos tympans puissent souffler un peu après des minutes de tambourinage intense.

 

 

YOUR MIND MAKES IT REAL est d’un autre acabit, une autre envergure voyez-vous ! Là on sent la sonorité LAMB OF GOD, dès le départ, la tête headbangue de manière à ce que votre corps suit le reste, autant sur WHITENOISE, je trouve le mixage un peu léger, autant sur celui-là.. RIEN à dire ! C’est vif, c’est puissant, c’est rapide, franchement ce Mattias VON ROMPAEY, je le découvre sur ce disque, et très bonne découverte musicale, car il n’est pas évident de tenir ce rythme, ce petit jeu de double qui trotte pendant les BREKDÔWNES SA MÈRE (en ANGLAIS Motherfuckin’ BREAKDOWNS OF SA DARONNE !!!), le petit passage guitare/batterie qui amène un calme léger de 2min 40 à 3min03, soit 23 secondes de mysticisme ambiant dans une fin de Piste assez POUTRANTE, n’ayons pas peur des mots ! Honnêtement, bien joué ! Well Done Boyz !

On enchaîne ensuite sur ICARUS, avec un lancement un peu GOJIRA-like ou GOJIRA-esque pour les Francophones, cette introduction me rappelle un peu la chanson THE CELL ou OROBORUS des Camarades Bayonnais, avec la longueur pour développer la Mélodie, amener le rythme, et ainsi faire déferler un flot de rage tout du long de la chanson. Petite Mention à Mattias VON ROMPAEY qui est amené à changer pas mal de fois le rythme de ses fûts durant cette chanson, et qui arrive assez élégamment, créant ainsi une sorte de “Switch mélodique” dans ce titre, comme si cette Track possédait plusieurs parties, une construction assez intelligente.

En clôturant avec la piste STRENUOUS qui a servi de single, clip et “Bonus Track” à cet opus, le groupe n’a pas fait dans la Tendresse, un Dynamisme qui n’est pas de tout repos tant le groupe ! Avec une sonorité bien Metalcore comme on les aime, un Riff à la LAMB OF GOD ou au IN FLAMES qu’on apprécie (dernier album moyen sans plus par ailleurs), cette Chanson d’Ouverture a de quoi nous envoûter, je trouve un peu dommage que le chant clean prenne le dessus sur le chant “Guttu” car ça rends un peu confus dans l’écoute.. Sinon la chanson s’écoute sans soucis, très bonne fin pour ce 1er Opus.

 

 

Pour conclure cette Expérience, cette Découverte qu’est BEYOND OUR SIGHT, on sent que nos chers voisins (étant du Nord) ont envie de s’exprimer, de vouloir déverser leurs biles sauvages et ravageuses sur nos contrées ! Ce Chemin, ce Parcours m’a assez rendu optimiste, voir assez enjoué, et je n’ai qu’une Envie, voir si les Bonnes Choses trouvées dans ce 1er Opus peuvent se concrétiser en Réel.. sur scène ! Donc Messieurs, vous avez mon vote, ma voix, mon fils, ma Bataille, ma b*** et mon couteau, je vous attends au tournant sur une de vos futures dates par chez moi, en concert ou en Festival ! THE VOID WITHIN, un EP de départ séduisant pour un groupe qui a faim et qui en veut !

 

 

 

 

THE VOID WITHIN – BEYOND OUR SIGHT (EP)

SORTIE : 23.03.2019

Label : INDÉPENDANT – Beyond Our Sight / 2019 © 
Chansons Notables : MINDLESS IMPULSES / WASTELAND / YOUR MIND MAKES IT REAL & ICARUS