“SOMBRES DANSES” (EP) – SORCIÈRES [CHRONIQUE]

“SOMBRES DANSES” (EP) – SORCIÈRES [CHRONIQUE]

3 mars 2019 0 Par Tony Reaper

Il y a des surprises auxquelles on ne s’attends pas, et d’autres où l’on trépigne d’impatience, 
comme une Jeune Jouvencelle lors de son Premier Bal de Printemps ! L’EP “SOMBRES DANSES” du groupe 

de Black/Folk Metal SORCIÈRES fait précisément partie de la Première catégorie.

Crée en Août 2017, ce combo de 6 Musiciens, originaires du Nord, issus d’horizons similaires a réussi en l’espace de 2 ans à signer un EP de fort belle facture. Evidemment, si vous n’aimez pas le Black ou le Folk, voire les deux, cela va être de suite un peu compliqué..
Mais il faut savoir des fois concilier les mésententes pour obtenir un accord, de la diplomatie interne et propre à soi-même, une sorte de Paix Intérieure si vous préférez un terme plus simpliste.

 

A la Première écoute, j’avoue de manière honnête ne pas avoir été “subjugué” par ce disque.. Oui je sais, je peux être brut de décoffrage, mais vaut-il mieux être franc et honnête que bête et sympa ?! Seul vous-même possédez la réponse, même si de mon côté, j’ai une petite idée !

Avec 5 titres dont l’envoûtante piste d’ouverture (éponyme au nom du groupe) SORCIÈRES plante directement le décor, une instru’ folk de tout beauté flirtant avec une Voix sombre, lourde, à la limite du “Glauque”, créant ainsi un contraste assez saisissant mais qui donne tellement de charme à ce titre.

La chanson GRIM, elle, est l’inverse totale ! Oubliez les petits zoziots, la nature, la Comté etc. Elle vous fait entrer dans une rythmique endiablée, avec quelques douceurs sonores orientales très agréables durant les refrains. D’ailleurs, petit coup de chapeau à Marie DERANCOURT qui, tout du long de l’EP, amène une “couleur” assez vivace à des mélodies bien maîtrisées. Cette piste n’est pas “Le Procès de SALEM”, mais elle a ré-animé le Bûcher qui est moi !

Continuons avec la chanson OPHIDIA, qui possède ici également un aspect Oriental dans son développement musical. Si vous ne savez ce que signifie “OPHIDIA“, il s’agit tout simplement un terme biologique regroupant les espèces de Serpents “modernes” et anciens, avec Tony on apprends en s’amusant ! La voix de Pierre-Alain STIGAND fluctue, joue, danse avec la Mélodie, comme si le Serpent était charmé par son Flûtiste en chef (oui je sais, on dit “Charmeur”, mais je n’allais pas répéter 2 fois le même terme).

SOMBRES DANSES, chanson donnant son titre à l’EP (éponyme de ce fait), est une Invitation au “Mal” mais un “Mal” qui fait du Bien, qui vous laisse d’évader, qui vous fait oublier vos tracas, bref un Mal “Nécessaire”, on reconnaît un peu la petite influence BELENOS sur ce titre, ne me demandez pas, c’est juste un ressenti personnel, mais j’avoue qu’il est très agréable !

 

 

Pour clôturer cet EP, le combo a choisi la piste DÉFLORAISON, bon évidemment, les plus salaces d’entre nous auront d’autres pensées à travers ce titre, mais il s’agit d’ici de la “Chute des Fleurs”, quand l’Automne vient et que ces nobles végétaux meurent pour mieux renaître le Printemps venu. Et il faut noter que c’est une Piste entièrement acoustique, sans chant emmenée par le Duo Guitare/Violon, durant un tout petit peu plus de 2 minutes.
D’ailleurs, ça me fait penser que j’ai oublié de saluer la vitalité et la maîtrise des guitaristes que sont Thibaut MARLARD et Roman ACEVEDO qui sont d’une justesse malgré la petite faiblesse du mixage, qui fait évanouir leurs mélodies, mais tout cela est futile tellement l’ensemble rends merveilleusement bien.

 

En conclusion, ce Premier EP du groupe SORCIÈRES est assez prometteur, malgré quelques petites faiblesses sonores sur certains instruments, j’ai envie de voir ce que le combo donnera en concert, en Live, car il y a un fort potentiel sur ce terrain-là ! Un Premier Effort collectif assez intéressant, limite envoûtant, honnêtement j’en redemande, vous aussi, allez jeter une Oreille et laissez-vous capter par les sonorités de l’Univers de SORCIÈRES.

 

 

 

SOMBRES DANSES (EP) – SORCIÈRES

Sortie : JANVIER 2019

© SORCIÈRES – 2019