Caliban, Lionheart, Bad Omens I 11.12.18 I Trabendo, Paris

Caliban, Lionheart, Bad Omens I 11.12.18 I Trabendo, Paris

7 janvier 2019 0 Par Céline Leclere

Ce soir-là, nous étions partenaires de l’événement organisé par Alternative Live pour une date mémorable avec Bad Omens, la nouvelle sensation metalcore en provenance de Los Angeles ; Lionheart, les californiens brièvement séparés en 2016 mais réunis pour l’amour de la scène hardcore ; et Caliban, les patrons du metalcore allemand.

Bad Omens
Bad Omens existe depuis 2013 mais a déjà fait ses preuves, porté par des singles puissants qui lui a permis de tourner partout à l’international. Parfois assimilé à Bring Me The Horizon, le groupe a aujourd’hui toutes les cartes en main pour arriver aussi loin que ses confrères anglais.

En effet, c’est un groupe assez timide, mais dynamique qui monte sur scène. Leur passage était particulièrement attendu sur la scène française au vu de toutes les personnes qui se sont précipitées pour les voir au premier rang et qui connaissaient les paroles par cœur. Ce qui fait la force de ce groupe, c’est le talent de son chanteur, Noah Sebastian, qui maîtrise aussi bien le chant clair que le chant crié à la Oliver Sykes. Ainsi, Bad Omens ne peut que séduire les fans de BMTH nostalgique de l’époque « Sempiternal ».

De même le batteur, Nick Folio, est un Dieu : non seulement, il est beau gosse ; mais en plus, c’est un pro de la batterie ! Il a enflammé la scène et même s’il a fracassé mes tympans (R.I.P), j’ai pris mon pied devant Bad Omens et j’ai hâte de les revoir sur la scène française, car la setlist était malheureusement trop courte, bien que qualitative puisqu’ils ont joué tous les titres les plus connus.

Lionheart

Après plusieurs années d’absence, Lionheart est revenu dans les bacs avec l’efficace et redoutable « Welcome To The West Coast II ». La bande compte 5 albums à son actif caractérisés par une rythmique lourde bien reconnaissable à la limite du punk qui prend toute son ampleur en live.

Lionheart, c’est un show à voir absolument : en plus de l’ambiance bien destroy ses morts, les chansons sont entrecoupées de vannes que se balancent les artistes entre eux. C’est une vraie bande de rigolo qui est là pour passer un bon moment avec le public et pour foutre le zbeul entre 2 fous-rires : entre Richard Mathews, le cliché américain sur pattes et le « baby face » guitariste, y a de quoi faire !

Malheureusement, Lionheart n’a pas fait l’unanimité ce soir-là : bien que des fans de la première heure étaient présents, d’autres n’ont pas adhéré à l’univers punko-hardcore à la Hatebreed de nos chers californiens… Dommage.

Caliban

Caliban a fêté, en 2017, ses 20 ans de carrière et a sorti, en avril 2018, leur onzième album studio intitulé « Elements » chez Century Media Records. Avec ce nouveau disque, nos chers Allemands ne montrent aucun signe d’essoufflement, bien au contraire. La formation n’a rien perdu de son talent à écrire des refrains fédérateurs, dans la lignée de ses débuts. Après une date en 2016 à Paris, Caliban annonce son grand retour en France en fin d’année 2018 pour deux concerts à Paris (Trabendo) et à Lyon (CCO).

Ce groupe est définitivement mon gros coup-de-cœur live 2018 : ça faisait des années que je les écoutais, mais je n’avais encore jamais eu de la chance de les voir en live. Je n’ai jamais vu un groupe aussi proche de son public, qui l’incitait à slamer, à monter sur scène et chantait avec eux dans la fosse. Ces mecs, malgré leur popularité sur la scène metalcore mondiale, ont su rester humble.

Les albums studio de Caliban sont lourds, mais en live, c’est encore plus lourd avec un gros coup de cœur pour les titres chantés en allemand, dont « Ich blute für Dich » : en effet, je trouve que cette langue rend le metalcore encore plus badass. Pas vous ?

Sans grande surprise, ils ont terminé le concert en apothéose en invitant tout le monde à monter sur scène et ont joué les titres du rappel malgré le retard considérable dû aux changements de plateaux et aux problèmes techniques qu’a rencontrés Lionheart, qui n’avait apparemment pas eu le temps de faire les réglages son…

 

En conclusion, j’ai passé une super soirée et je vous invite à aller voir ces groupes en live si ça n’est pas déjà fait : en attendant, je vous laisse admirer les jolies photos prises lors de cette soirée, ainsi que les vidéos du live. 🙂