Still / Lofofora – 07/06/2018 – La Maroquinerie.

Il est 18 h 30 environ quand j’arrive à proximité de la Maroquinerie. Le soleil brille, les oiseaux gazouillent et c’est toujours un plaisir d’arpenter les rues de ce quartier. Vous pardonnerez ce détour bucolique, mais le beau temps m’inspire. Une terrasse à 50 mètres de la salle, une copine et des ragots, rien de tel pour patienter avant le début du concert. Concert que je redoute autant que je l’attends. Il faut être honnête, on aurait glissé « Lofofora » et acoustique dans la même phrase il y a 20 ans, j’aurais ri. Et pourtant…

Ouverture des portes, serrages de pognes et claquages de bises de rigueur, il y a du monde ce soir. Les légers doutes que je pouvais avoir sur l’affluence pour un tel événement s’effacent rapidement. Le concert est sold-out, et c’est à « Still », duo Folk’n’Roll, qu’incombe la lourde tâche de lancer les festivités. « Still », c’est un duo, mais ça je l’ai déjà dit, composé de Culotte, au chant, et d’Axel, guitares et chant. Si guitare est au pluriel, ça n’est pas parce qu’il joue de plusieurs guitares en même temps…. Dès fois il change…. Voilà, voilà !

https://www.facebook.com/Isispictureshow/

Still – La Maroquinerie – 07/06/2018

https://www.facebook.com/Isispictureshow/

Still – La Maroquinerie – 07/06/2018

Plus sérieusement, « Still » est un melting pot original et fort réussi de divers ingrédients. De la folk évidement, du rock aussi, ça fait sens, mais il serait par trop réducteur de se cantonner à ces deux étiquettes pour parler de « Still ». Les influences et parcours des deux amis affleurent dans leurs chansons donnant vie à une énergie punk et douce en même temps. J’ai pensé « Tom Waits », eu envie de me replonger dans « Dresden Dolls », un premier ressenti loin d’être immuable tant la musique de « Still » est riche de références. Si je ne devais vous conseiller que deux de leurs titres pour une première approche…. j’aurais du mal. Mais « I put a smile on you », « Poor Boy » et « Home » seraient un bon début. Et paf, trois, j’avais dit que j’aurai du mal. Pour ma part la découverte est excellente et je pense pouvoir affirmer ne pas avoir été le seul dans ce cas. La surprise légère du duo devant les applaudissements sincères d’un public composé principalement de « métaleux » était belle à voir. Et oui, le « Métaleux », s’il est tout rugueux dedans le dehors, il est tout doux dedans le dedans… Comme un chamallow… Un chamallow rose… avec une licorne…

Setlist : Happy End / Another fore the Road / Fighting Spirit / I Put a Smile on You / Sailor Sony / Trust / Coward / Poor Boy / Ella / Walk Of The Dead / Psycho Killer Blues / One and for all / Home

Still : https://www.facebook.com/pg/stillfolknroll
https://instagram.com/still.folknroll
http://stillfolknroll.com/

Pardon, je m égare ! Reprenons !

Pissou, glouglou, fumaillou, c’est pas français mais on s’en fout, vous avez saisi l’idée générale. Rapide changement de plateau, l’acoustique c’est fantastique…

https://www.facebook.com/Isispictureshow/

Lofofora – La Maroquinerie – 07/06/2018

Il fait déjà terriblement chaud dans la salle et l’arrivée de « Lofofora » pousse le thermostat encore un peu plus haut. « Les Boîtes », premier single du dernier opus, donne le ton immédiatement. L’ambiance se veut intimiste chaleureuse et simple, on est comme à la maison. Les morceaux de « Simple Appareil » se mêlent à des titres plus anciens retravaillés pour l’occasion. « Contre Les Murs », « Les gens », « Le Fond et la forme », autant de morceaux que mes platines et moi avons ingéré, digéré, savouré pendant des années sans savoir. Sans savoir, qu’un jour dans une salle obscure, de brut elle passerait à diamant pur. Vous saurez noter l’assonance, j’ai fait des efforts pour ce report.

https://www.facebook.com/Isispictureshow/

Lofofora – La Maroquinerie – 07/06/2018

Attention toutefois à ne pas croire que Lofo s’est mis au tricot dans une E.HP.A.D en Picardie. Que nenni ! L’énergie est bien là, il suffira pour s’en convaincre de voir s’initier un ballet surprenant dans le public, entre pogo et danse bavaroise… De quoi marquer les esprits et mentons. (Il s’agit ici d’une private joke, si tu ne comprends pas c’est normal.) En tout cas le mien, d’esprit, pas de menton, retiendra ce moment comme une (re)découverte. On est passé du rire aux larmes, du calme à la tempête…. Comme dans un concert « classique » de Lofofora en fait. Tu as noté le truc ? Classique pour Lofo, c’est électrique, alors que normalement classique, c’est classique.. #humourdemerde
« Sven » nous prend au tripes, l’hommage au défunt guitariste de « Parabellum », suivi de «Le Martyr » viennent clôturer une heure et demi d’un set qui aura su conquérir une assistance plus habituée aux murs de sons qu’aux subtilités mélodiques de l’acoustique.

On aurait bien pris un peu de rab, on se rattrapera la prochaine fois.

Setlist : Les Boites / L’appétit / Pyromane / Contre Les Murs / Troubadour / Théorème / Les Gens / La Dose / La Splendeur / L’Histoire Ancienne / Autopilote / Les Anges / Enfants du Chaos / Pornolitique / Double A / Le Forçat / Le Fond et la Forme / Sven / Le Martyr

Lofofora : https://www.facebook.com/pg/Lofofora
Twitter : @lofofora_

Infos

 

Laisser un commentaire