AqME / HEADCHARGER / GRIT @ LA MAROQUINERIE (PARIS) – 04.11.2017 [REPORT]

AqME / HEADCHARGER / GRIT @ LA MAROQUINERIE (PARIS) – 04.11.2017 [REPORT]

9 novembre 2017 0 Par Huhsh

C’était samedi et rien que d’y repenser j’ai encore des frissons, que dis-je des PALPITATIONS…. Vous n’étiez pas là ?
Bien prenez un petit moment, posez-vous et profiter des photos tout en lisant mon compte rendu « Du Concert » où il faisait bon être !

Arrivé sur place un peu en avance pour aller à la rencontre des « Headcharger », je rejoins l’ami Yom que vous trouverez sur facebook sur sa page photo : Les visions de Monsieur G.  Et dont vous admirez une partie du travail en lisant cet article.

Ce sont les 4 parisiens de « GRIT » qui ont la lourde tâche d’ouvrir le bal. Personnellement, je les découvre pour la première fois. Je n’ai même pas eu auparavant l’opportunité d’entendre leurs morceaux et la surprise est belle. Le son est bluffant, la basse sonne ronde, grasse et sale à la fois. On sent des pointes d’électro, mais on ne saurait coller une étiquette électro/pop au groupe tant les influences fusionnent entres-elles. Leur Dirt’Pop, comme ils aiment à l’appeler, c’est dansant, violent et sans aucun doute entraînant allant régulièrement tripoté le métal. Le public qui n’est pas encore complètement arrivé se montre réceptif sans pour autant se déchaîner réellement. C’est en tout cas une belle découverte pour ma part et je vais très rapidement poser une oreille sur leur premier album « Shreds Of Tales » Excellente première partie qui aura réussi le pari difficile d’ouvrir pour Headcharger et AqME.

A peine le temps de se désaltérer et se soulager un coup que les « Headcharger » sont déjà sur scène. Les 5 Caennais sont particulièrement en forme ce soir. Ils attaquent très fort avec « Land Of Sunshine » histoire de poser les valises !
Là en plein milieu de la foule !
Encore une fois le son est excellent et « Gutsy Move » commence à échauffer les esprits. On l’a appris pendant le changement de plateau, la soirée est SOLD OUT et autant vous dire que la température monte très vite. Ils font la part belle au dernier album «Hexagram » tout en ponctuant le set de petits retours dans le passé comme avec « Land of Sunshine ». Il doit faire pas loin de 30 degrés dans la salle et le public est de plus en plus électrique, mais même si le set de Headcharger est irréprochable, et l’accueil très bon, rien ne laisse présager ce qui va suivre.

Un changement de plateau plus tard, et enfin, Aqme investit la scène. Et là, je ne saurais comment le décrire…. D’un coup il se passe en truc dans la fosse. Dès les premières notes de « Tant d’Années » le public chante en cœur avec Vincent.

Et un gigantesque foutoir se déclenche aussitôt. Ça transpire, ça saigne parfois, ça se bouscule. J’ai à nouveau 15 ans et aucun des coups que je prends dans la fosse n’entame mon bonheur d’être là. (Bon le lendemain j’ai dégusté sa race, je ne ferais plus des concerts comme ceux là tous les soirs….) S’ensuit un florilège des titres du groupe. « Enfants de Dieux » que j’apprécie particulièrement est un pur moment de bonheur. Vincent à son habitude est déchaîné. Il descend dans la fosse, slam tout en continuant à chanter. Comme le groupe l’avait annoncé sur les réseaux sociaux, Reuno, chanteur de Lofofora est venu nous interpréter “Rien ne nous arrêtera”, en duo avec Vince !

On passe un énorme moment ! J’attribuerais juste une mauvais note au gros relou qui jouait des coudes sans aucun respect pour ses voisins. J’veux bien que ça bouge mais on a pas besoin d’éjecter son voisin comme un malpropre. Etienne se lance dans un solo de drum absolument dantesque. Le rappel se fera sur « Ce que nous Sommes » « Et si » N’existe Pas, repris par la salle entière.
Un grand moment, des copains, de la sueur, un peu de bières et l’un des meilleurs groupes de la scène française, de loin s’en faut !
En bonus, votre serviteur qui a bien, mais alors très bien profité de la soirée !

Chose rare dans un report de concert, je tiens à saluer le travail incroyable des techniciens qui ont assuré des changements de plateaux hors-pairs, ainsi que tout le staf de la Maroquinerie pour sa gentillesse et son accueil.
P.S : Encore merci pour ma veste.