ENTRETIEN AVEC MANDO DIAO [FR] par Erwan MEUNIER

ENTRETIEN AVEC MANDO DIAO [FR] par Erwan MEUNIER

29 octobre 2017 0 Par Tony Reaper



– Erwan : Les amis, c’est Erwan pour WarmTV, on est au Café de la Danse et on a un groupe que peut-être vous ne connaissez pas et du coup on va les laisser se présenter. Je vous laisse vous présenter !
– Mando 1 :  Nous sommes Mando.
– Mando 2 : Oui c’est nous, de Suède. Comment ça va ?
– Erwan : Je vais bien !
– Mando : Bien, bien..
– Erwan : La première chose qui m’a choqué quand j’ai découvert le groupe, je n’avais pas de photos, je n’avais rien, j’avais juste la voix et la première fois je me suis dit “Mon Dieu, c’est un putain de gros, grand gars noir qui chante ..” [rires].  Si tu m’avais dit la même chose, exactement la même chose quand nous sommes venus…c’est énorme, vous faites quelque chose de vraiment différent des autres, vous mélangez metal, rock, pop, soul & jazz : d’où ça vient ?
– Mando 1 : Hmm, bonne question ..
– Mando 2 : C’est un cadeau de Dieu ! [rires]
– Mando 1 : J’ai toujours aimé le style de chant façon soul, je l’ai toujours adoré depuis tout petit, j’adore James Brown, Janis Joplin, les gens qui chantent avec tout leur corps, je les ai toujours admiré alors petit j’avais tendance à beaucoup les imiter..puis tu vieillis, la vie passe, tu traverses des moments sombres, alors t’y mets ton ame, ta propre ame et je pense que c’est de là que ça vient j’imagine mais j’y pense rarement.
Erwan : Encore une fois les gars on ne vous connait pas beaucoup, pouvez-vous simplement nous dire quand le groupe a démarré ?
– Mando 1 : Le groupe s’est lancé dans les années ’90..
Erwan : 1996 si je ne me trompe pas !
– Mando 1 : Tu te rappelles surement mieux que moi
– Mando 2 : C’était lui le premier membre !
– Mando 1 : En été 1996/1997 ça a commencé, on jouait avec une batterie electrique à l’époque si tu te souviens.
– Mando 2 : On utilisait Amiga (logiciel de batterie) sur laquelle tu donnais le rythme et je chantais par dessus. C’était avant que ces gars-là arrive..C’était pas le même genre de musique, c’était du trip pop bizarre..après toi et notre ancien batteur Sam êtes arrivés et là on a commencé à faire du rock&roll et ça nous a paru très naturel alors on a viré la batterie electronique et on l’a remplacé par un vrai batteur qui jouait les même chansons mais dans un style différent.
– Erwan : Donc juste en passant d’une machine à un vrai batteur vous avez entièrement changé de son ?
– Mando 1 : Oui on est passé d’une pop bizarre à du rock
– Mando 2 : A la bête [rires]
– Mando 3 : La PowerBeast ! [rires]
– Mando 4 : Et ça fait maintenant 15/16 ans qu’on joue du rock&roll..
– Erwan : Ca fait un petit bout de temps … comment avez-vous réussi à subvenir à vos besoins quotidiens ?
– Mando 1 : Eh bien on est là les uns pour les autres et c’est ce qui fait qu’on arrive à faire marcher tout ça..on s’apprécie tous mutuellement, on adore jouer ensembles, on se félicite tous entre nous.
– Mando 2 : On a tous une grande passion pour la musique !
– Mando : Oui et on ne laisse personne nous dire quoi faire avec notre musique donc bon.. ça a été la clé durant toute notre carrière, notre vie de ne pas écouter trop de monde, surtout pas les maisons de disques [rires].
 – Mando 3 : Il faut savoir être indépendant si tu veux réussir je pense.
– Erwan : Je vais être honnête avec vous, j’ai découvert le groupe il y’a deux jours, j’en avais pas entendu parler avant…comment le public français réagit quand vous venez jouer en France ?
– Mando 1 : “MEERDE”. [rires]
– Mando 2 : On verra ce soir, je sais pas !
– Mando 3 : Ca fait vraiment longtemps qu’on est pas venus, des années je crois..
– Mando 4 : On a joué à Lille, on a joué en Normandie dans des endroits comme ça mais c’était il y a tellement longtemps
– Mando 3 : Des fois les occasions n’aboutissent juste pas, mais on est très heureux d’être de retour et ça va être vraiment cool de jouer, ce sera comme un retour à zéro.
– Erwan : J’espère que vous aurez le public que vous méritez ce soir !
– Mando 4 : On adore Paris alors je suis sur que ça va être génial.
– Erwan : Comment est-ce que vous travaillez sur vos sons, vos compos, sur ce genre de choses ? Est-ce que l’un d’entre vous ramène des idées et dit aux autres comment jouer, comment vous y prenez vous pour composer ?
– Mando 2 : C’est encore différent, chacun de nous écrit des chansons, ce qui est bien surtout ces dernières années tout le monde s’est mis à s’investir beaucoup plus..avant c’était surtout moi mais c’est très différent maintenant. Des fois on a une vision d’une chanson que quelqu’un a trouvé, comme une des chansons du dernier album appelée “Without Love”, il a une vision précise de ce qu’il voulait et on l’a suivi. Mais des fois tu n’as qu’une vague idée d’une bonne chanson alors on joue tous ensembles pour découvrir son noyau.
– Erwan : Etes-vous capable de composer durant vos tournées ou avez-vous besoin de prendre une pause pour travailler sur de nouvelles choses ?
– Mando 2 : On n’arrete jamais les tournées, on écrit entre deux tournées quoi qu’il arrive, on travaille tout le temps en fait, enfin on travaille pas on fait de la musique [rires].
– Mando 3 : Oui durant les heures tardives de la tournée, les jours de pauses, les passages alcoolisés inspire beaucoup pour trouver des melodies. Quand tu te tiens dans le noir dans des clubs technos tu peux trouver l’inspiration.
– Erwan : Peut-être si t’as des trucs pour t’aider [rires] !
– Mando 3 : Ah c’est toi qui l’a dit !
– Erwan : Oui oui c’est moi qui l’ai dit ! [rires]. (En français) Je rappelle que toute consommation de drogue est absolument interdite et illégitime sur le territoire français, merci à vous. (Au groupe) J’ai fait un rappel à nos auditeurs.
– Mando 4 : N’essayez pas ça à la maison.
– Erwan : Des fois je m’égare et je dis des choses stupides..
– Mando 4 : Pas de problème !
– Erwan : Alors, quoi de prévu pour la suite ? Après cet album que vous êtes venu défendre ici, y’a-t-il autre chose de prévu ?
– Mando 1 : Oui on enregistre, on arrête jamais d’enregistrer, entre les tournées comme je l’avais dit, on écrit et on va toujours au studio quand on a des jours de libre donc on a un paquet de chansons à l’heure qu’il est donc  a nous de voir ce qu’on va en faire, puis on a des tournées de prévus, on va tourner au Japon et en Chine en janvier mais d’abord on a la tournée européenne en Novembre, la semaine prochaine en Scandinavie..
– Erwan : Ca commence ce soir en Europe !
– Mando 1 : Oui c’est vrai, c’est vrai..
– Mando 2 : Donc la Scandinavie d’abord, puis l’Allemagne puis l’Autriche, la Suisse en Novembre puis en Février de retour en Europe du Sud.
– Erwan : Donc vous m’avez inspiré une question piège,  vous m’avez dit que vous écrivez tout le temps alors : aujourd’hui, combien de chansons avez-vous écrites que vous avez jeté à la poubelle et que nous n’entendrons donc jamais ?
– Mando 2 : J’ai en effet écrit des paroles aujourd’hui, voilà ce que j’ai fait, des petites choses ..
– Mando 1 : Moi j’ai été sur la tombe de Jim Morrison. [rires]
– Mando 2 : Peut-être que ça t’as inspiré !
– Mando 3: Moi j’ai rien fait aujourd’hui ! Ah si, j’ai travaillé sur un rythme !
– Erwan : En fait ce n’était pas vraiment ma question, ma question était : étant donné que vous enregistrez tout le temps, combien de chansons avez-vous jeté que nous n’allons jamais entendre ?
– Mando 4 : Hmmm laisse moi voir le memo vocal ici … [rires] Pour moi seul ça doit être a peu près 98/99…il y a un paquet de trucs la-dedans [rires]
– Mando 3 : Pour cinquante mauvaises idées nous en avons une bonne ! Voir pour une centaine des fois ..
– Mando 2 : Ne pas abandonner, c’est travailler, travailler travailler..
– Erwan : Et quand est-ce que vous décidez que celle-là, c’est la bonne ?
– Mando 2 : Tu dois avoir le feeling.
– Erwan : Chacun d’entre vous ?
– Mando 2 : Quelqu’un arrive en disant qu’une chanson est de la merde, tout le monde acquiese : on se fait confiance entre nous.
– Erwan : De nos jours on voit de plus en plus de groupes qui grandissent sans vraiment se connaitre entre eux, ils répétent via Internet ce genre de choses … Pensez-vous que c’est une manière confortable de travailler ou préférez-vous travailler en studio et être ensembles pour composer ?
– Mando 2 : Pour nous en ce moment pour enregistrer c’est vraiment mieux quand tout le monde est ensemble dans le studio pour jouer, à l’ancienne.
– Mando 1 : Pour notre groupe c’est exactement comme ça. On a besoin de se voir. Des fois on travaille avec un DJ, on lui envoie des pistes et il travaille dessus et dans ces cas-là ça se fait un peu plus par Internet pour envoyer les fichiers entre autres.
– Mando 2 : Tout les moyens qui permettent d’être créatif sont de bons moyens.
– Mando 1 : En fait c’est juste une feuille de plus sur l’arbre, Internet, et une belle.
– Erwan : Actuellement vous naviguez entre différents styles, pop, metal, des fois un semblant de rock metal.
– Mando 3 : [rires] Ah peut-être !
– Erwan : Du coup il y’a beaucoup d’endroits dans lesquels vous ne serez à l’affiche .. par exemple au Hellfest, je ne pense pas que le Hellfest va vous appeler pour venir jouer sur scène. Dans un certain sens, vous ne pensez pas qu’utiliser autant de styles vous fera perdre des fans mais acceptés partout ? Ma question est étrange.
– Mando 2 : Oui je te comprends, mais je pense que la liberté que l’on a en musique, et nos changements de style, font déjà en sorte qu’on ne se perds pas nous-même. C’est ça le truc, on peut tout faire ensembles et si on a envie de jouer du Metal, du Hip-hop ou je ne sais quoi et qu’on aime tous ça, on le fera ! Il faut rester vrai envers soi-même quand tu fais et joue de la musique parce que tu ne peux pas demander aux gens de t’aimer si tu ne fais que penser à ce qu’ils veulent. Tu ne dois délivrer que les choses que tu as envie de délivrer, c’est notre point de vue.
– Mando 3 : On a grandit entouré de beaucoup de musique, la musique soul, metal, hip-hop, les groupes suédois etc.. alors on a l’impression qu’on doit répondre à tout ça ! En fait on n’y pense même pas, ça arrive juste.
– Mando 2 : C’est comme un mechoui suedois tu sais ?  [rires]
– Erwan : Donc on vous verra en France !
– Mando 2 : Oui, de nouveau en Février.
– Erwan : En Février, où ça ?
– Mando 4 : Je me rappelle pas de la date ..
– Mando 1 : On sait pas exactement la date ou le lieu pour l’instant mais en Février.
– Mando 3 : Check notre Facebook !
– Mando 2 : Oui on est de retour en France en Février je crois ..
– Mando 1 : Oui, c’est ce que je viens de dire.
– Mando 2 : Oui Février, à Toulouse je crois ..
– Mando 4 : Le 17/18 Février il me semble…
– Erwan : Où ça ?
– Mando 4 : Paris et Toulouse.
– Erwan : Je dois le dire à des amis qui habitent à Toulouse. C’était vraiment cool d’avoir passé ce moment avec vous, j’éspère que vous ferez un putain de bon concert ce soir.
– Mando 3 : C’est pour ça qu’on est là !
– Mando 2 : On va foutre le bordel. Salement.
Erwan : Vous pouvez, vous pouvez, tout les endroits existants dans Paris doivent etre retournés. Vous avez un mot pour nos auditeurs ?
– Mando 3 : Oui. RESTEZ BRUTAUX MOTHERFUCKERS. Profitez de la vie, profitez de Mando Dialo, faites la fête autant que vous pouvez, soulevez les toits.
– Mando 2 : N’ayez pas peur de la musique techno, c’est bon pour vous.
– Mando 3 : Oui et le rock&roll encore meilleur ! WAAAAAAH. [rires]
– Mando 2 : Merci beaucoup, c’était nos derniers mots.

INTERVIEW ► Erwan MEUNIER
TRADUCTION ► Kévin PEREIRA & Delphine LEBRET

Remerciements à MANDO DIAO, HIM MEDIA et au CAFÉ DE LA DANSE [PARIS 11e]

© WARM TV – OCTOBRE 2017